Enfin un soutien par les Nations Unies du projet Transaqua ?

25 août 2018

Lors du briefing du Conseil de sécurité des Nations Unies à Monrovia sur la situation du Lac Tchad et sur Boko Haram, la vice-secrétaire générale des Nations Unies, Mme Amina Mohammed, a laissé entendre son soutien au projet de remise en eau du lac Tchad présenté à la conférence d’Abuja. Elle a tout d’abord rappelé les chiffres dramatiques concernant la situation humanitaire autour du lac Tchad :

– environ 10,7 millions de personnes situées dans le bassin du lac auraient besoin d’une assistance vitale ;
– 4,5 millions seraient en insécurité alimentaire, un chiffre qui devrait atteindre les 5,8 millions cette
année ;
– 2,3 millions de personnes, dont 1,5 million d’enfants, ont été déplacés de force de leurs foyers.

Mme Amina Mohammed a ensuite affirmé le soutien de l’ONU quant aux efforts de l’Union africaine et de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT), pour trouver une solution de stabilisation pour la région, conformément à la résolution 2349 du Conseil de sécurité. Elle a précisé que la conférence internationale sur le lac Tchad à Abuja et l’adoption des délibérations appelées ‘Déclaration d’Abuja’, qui a avalisé le projet Transaqua, sont conformes à la lutte contre l’impact socio-économique du changement climatique et l’instabilité au Sahel, en Afrique de l’Ouest et dans la région du lac Tchad. Enfin, elle a appelé la région à s’associer à l’ONU pour mettre fin à l’insurrection. Les déclarations de l’ONU seront-elles suivies d’actes ?
Réjouissons-nous déjà de cette première avancée, qui fait contraste avec les positions « conservatrices » de l’UNESCO, pourtant co-partenaire de la conférence d’Abuja. Cette dernière avait plaidé en faveur du statut-quo concernant le Lac Tchad, au nom de la préservation de la nature (mais pas vraiment des hommes)…

Source : https://allafrica.com/stories/201808210056.html

Au sujet de la conférence d’Abuja, à laquelle j’ai pu intervenir:  http://www.afriquedufutur.fr/declaration-dabuja-la-troisieme-revolution-africaine-est-en-marche-2/

Un commentaire

  1. dingambeye nadoumngar

    bonjour Sébastien! la dernière fois que nous étions en communication, le défaut du réseau n’a pas permis une bonne conversation tout simplement par ce que j’ai pris mes congés du mois d’août et j’étais en milieu rural pour les travaux champêtres au sud du pays(Tchad). je disais que j’étais émus par votre souci d’aider les dirigeants africains à prendre conscience de la situation du lac Tchad et du projet transaqua. un projet intégrateur socioéconomique et le seul projet réponse au changement climatique qui plonge environ 30 millions d’individus dans la pauvreté et la résilience pour leur survie.
    je suis reste attentif à vos publications sauf que je n’aurai pas de moyens pour participer à certains de vos forums à cause de la crise économique et financière que le Tchad travers depuis bientôt 4 ans. n’hésitez pas de m’envoyer les articles et publications pour mes mis en jour! merci et très cordialement!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*